neo musty

Né au Maroc, j’arrive en France à l’âge de 3 ans. Traversant une adolescence agitée en quête d’identité, je découvre le graffiti lors d’un voyage en Espagne et me réfugie dedans. Ça reste pour moi une pratique occasionnelle, nocturne et solitaire. Je suivrai un cursus scolaire qui fera de moi un chimiste plus tard et qui me donnera goût à la science moderne.

Arrivant à l’âge adulte, ayant commis des erreurs de parcours qui ont failli me coûter ma liberté, je décide d’échapper à mon environnement social. C’est alors que je m’installe dans la ville de Grenoble par pur hasard. Complètement subjugué et stimulé par la scène artistique local, j’y vois l’opportunité d’affirmé mon identité et le rêve de devenir artiste né en moi.

Inspiré depuis toujours par la bande dessinée japonaise, je décide d’acquérir les bases du dessin. Par la suite, je forgerai mon style en utilisant des représentations figuratives. À la jonction de mes connaissances en sciences et ma passion pour le dessin et la peinture, je me découvre un intérêt pour la métaphysique et l’ésotérisme. Ma volonté d’être artiste prend un sens spirituel. Mon art devient alors mon voyage initiatique et ma manière de m’accomplir. Mon univers artistique, emprunt d’onirisme et de métaphores, illustre mon monde intérieur.

neo musty

Né au Maroc, j’arrive en France à l’âge de 3 ans. Traversant une adolescence agitée en quête d’identité, je découvre le graffiti lors d’un voyage en Espagne et me réfugie dedans. Ça reste pour moi une pratique occasionnelle, nocturne et solitaire. Je suivrai un cursus scolaire qui fera de moi un chimiste plus tard et qui me donnera goût à la science moderne.

Arrivant à l’âge adulte, ayant commis des erreurs de parcours qui ont failli me coûter ma liberté, je décide d’échapper à mon environnement social. C’est alors que je m’installe dans la ville de Grenoble par pur hasard. Complètement subjugué et stimulé par la scène artistique local, j’y vois l’opportunité d’affirmé mon identité et le rêve de devenir artiste né en moi.

Inspiré depuis toujours par la bande dessinée japonaise, je décide d’acquérir les bases du dessin. Par la suite, je forgerai mon style en utilisant des représentations figuratives. À la jonction de mes connaissances en sciences et ma passion pour le dessin et la peinture, je me découvre un intérêt pour la métaphysique et l’ésotérisme. Ma volonté d’être artiste prend un sens spirituel. Mon art devient alors mon voyage initiatique et ma manière de m’accomplir. Mon univers artistique, emprunt d’onirisme et de métaphores, illustre mon monde intérieur.